Actualités

Ikbel Azzabi : 400 mille élèves n’ont pas encore rejoint les bancs de l’école

todayoctobre 4, 2022

Arrière-plan
share close

Le secrétaire général adjoint de la fédération de l’enseignement de base, Ikbel Azzabi, a déclaré, le 4 octobre 2022 au micro d’Express FM, que près de 400 mille élèves n’ont pas rejoint les bancs de l’école depuis cette rentrée. Il a ajouté que 30 mille élèves, parmi ceux-là, sont à Kairouan en faisant porter la responsabilité de cela au ministère de l’Education.

Lors de son intervention dans l’émission Acharaa Ettounsi, a ajouté que le parcours professionnel de l’instituteur chargé de l’enseignement n’était pas clair ni pour les heures de travail ni pour la régularisation de la situation. Il a également assuré que les bailleurs de fonds internationaux ont interdit l’ouverture des dossiers du recrutement, de la titularisation et de la régularisation des situations en Tunisie. « L’enseignant suppléant supporte 17 mois sans être payé et l’instituteur diplômé n’est ni payé ni recruté, est-ce qu’ils peuvent garantir la qualité de l’enseignement donné ? », s’est-il interrogé.

Le syndicaliste a également affirmé que la réforme de l’enseignement ne se résume pas dans la réforme des classes précisant que le tiers des ressources humaines dans le secteur de l’éducation était composé de travailleurs précaires. Il a indiqué que la sous-traitance faisait son entrée dans l’enseignement de base à travers des nominations qui n’existent pas dans le règlement de base à l’instar de « chargé d’enseignement ». Il a déclaré que ceci a poussé plus de 6 mille enseignants à ne pas rejoindre les écoles. Le syndicaliste a souligné que cette fonction mise en place par le ministère de l’Education ne garantit aucun droit matériel à l’enseignant, ne détermine pas les années de travail ni le nombre d’heures.

Écrit par: Asma Mouaddeb


Article précédent

Eric Ducournau

National

Le groupe Fabre investit 200 millions d’euros par an dans l’innovation, selon directeur général

Eric Ducournau, directeur général du groupe Pierre Fabre, s’est exprimé ce 4 octobre 2022 dans l’émission Expresso sur le potentiel de l’accord franco-tunisien et l’importance de l’innovation dans le domaine médical en Afrique. Le groupe français Pierre Fabre, avec un chiffre d’affaires de 2 milliards et demi d’euros, est une entreprise spécialisée dans le secteur du médicament et de la dermo-cosmétique, notamment présent en Tunisie avec les marques Avène, Ducray […]

todayoctobre 4, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%