Actualités

Jendoubi: « Le financement externe des associations était réglementé par la loi et autorisé »

today28/11/2023 72 3

Arrière-plan
share close

L’ancien chef de l’Autorité supérieure indépendante pour les élections, Kamal Jendoubi, a déclaré, mardi 28 novembre 2023, que la voie politique actuelle vise à diaboliser tous les organes intermédiaires, du Parlement au pouvoir judiciaire, en passant par l’opposition pacifique jusqu’à la société civile, a-t-il déclaré.

Lors de son intervention à l’émission Expresso, Jendoubi a affirmé que cette diabolisation vise à s’en prendre aux corps intermédiaires et à la société civile, dans le but de revoir les lois et les procédures et de s’attaquer au travail collectif ce qui représente l’un des gains de la richesse.

Cette diabolisation consiste, selon lui, à se concentrer sur tous les aspects négatifs ainsi que l’activité de certaines associations, notamment en ce qui concerne la question du financement externe, qui est autorisé par la loi et soumis au contrôle de la Banque centrale et du Comité d’analyse financière.

Il a, également, souligné que le travail associatif se concentre surtout sur les domaines négligés par l’État, comme les associations scolaires, de femmes et de défense des droits de l’homme.

« Le financement externe des associations était réglementé par la loi et autorisé en raison de la faiblesse du financement interne que l’État pourvoit à ces associations », a-t-il ajouté.

D’après Jendoubi, il est préférable de surveiller et de suivre certains de ces écarts observés plutôt que de les généraliser à toutes les associations en vue de la révision de la loi régissant le travail associatif.

Il est à noter que le président de la République, Kais Saied, avait confirmé vendredi lors d’une rencontre avec le chef du gouvernement, Ahmed Hachani, la ministre de la Justice, Laila Jaffal, et la ministre des Finances, Siham Boughdiri Namsia, le 24 novembre 2023, que la Tunisie ne peut pas renoncer à sa souveraineté.
« Il y a une association tunisienne à l’étranger qui reçoit des milliards chaque année et cet argent est transféré illégalement pour financer des partis politiques, et il y a une association qui a reçu plus de deux milliards de dinars en 2022 », a-t-il déclaré.

« La plupart du temps, ces associations qui reçoivent de l’argent de l’étranger ne tiennent leurs séminaires que dans des hôtels 5 étoiles. Ces associations sont, en fait, une extension des services de renseignement… », a-t-affirmé.

Écrit par: Yosra Gaaloul



Podcasts

Désolé, il n'y a rien pour le moment.
Logo Express FM
0%