A la une

Kais Saied : Celui qui parle d’une feuille de route, qu’il aille la chercher dans les livres de géographie

todayaoût 19, 2021

Arrière-plan
share close

Le président de la République, Kais Saied, a fait savoir, ce jeudi 19 août 2021, lors de sa rencontre avec le ministre des affaires sociales, Mohamed Trabelsi, et la chargée de la gestion du ministère de l’économie et des finances, Sihem Boughdiri Nemsia, que le nouveau gouvernement sera formé dans les jours qui viennent.

Il a indiqué que les institutions de l’Etat fonctionnent convenablement et que sa réunion avec les deux ministres des affaires sociales et des finances est la preuve de la continuité des institutions et des services publics, rappelant qu’il est des patriotes qui travaillent au nom de l’Etat tunisien au sein des administrations et qui sont dignes de confiance.

Sur un autre plan, il a dit “ Comment peut-on parler d’un coup d’Etat constitutionnel?”, s’est-il interrogé, ajoutant qu’il vaut mieux subir les conséquences d’une absence précaire d’un gouvernement en attendant le réajustement de la situation que de vivre dans un État qui brille par son absence. C’est cette dernière alternative pour laquelle optent ceux qui plaident pour un gouvernement et des responsables qui spolient le peuple. Ceux-là, n’ont plus de place!

Et de poursuivre qu’il n’est plus question de faire marche arrière et que le peuple tunisien disposera de ses droits, indiquant qu’il faut mettre fin à “la pandémie politique” et qu’il ne sera pas pris en “otage” par quiconque. “Celui qui tente de m’induire en erreur est en train d’halluciner”, a averti Kais Saied.

En réponse à ceux qui l’appellent à clarifier sa vision et de mettre en place une feuille de route, Kais Saied a affirmé que la seule voie qu’il va suivre, c’est celle du peuple, notant dans un ton satirique que “celui qui parle d’une feuille de route, qu’il aille la chercher dans les livres de géographie”.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Mohamed Ben Salem : Le Mouvement Ennahdha a été obligé de s’allier avec Qalb Tounes pour que Rached Ghanouchi soit à la tête du Parlement

Le dirigeant du Mouvement Ennahdha, Mohamed Ben Salem, a dit que les tiraillements au sein du parti majoritaire concernant les défis de l’heure, rappelant que le courant qu’il qualifie de "réformiste'', a souvent exprimé son insatisfaction voire son refus des grandes orientations suivies par la direction du parti. “Ledit courant avait salué à l’époque la coalition avec Qalb Tounes, sans qu’il ne soutienne la formation du gouvernement de Habib Jemli, […]

todayaoût 19, 2021


0%