Actualités

La livre affaiblie par la mutation du coronavirus, les valeurs refuge carburent

todaydécembre 21, 2020

Arrière-plan
share close

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3150 tandis que le billet vert s’échange à 2.7200 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2200 avec un plus haut intraday à 1.2245.

La livre britannique baissait fortement lundi après la fermeture des frontières du Royaume-Uni à cause d’une nouvelle variante du coronavirus qui pousse les investisseurs vers les valeurs refuge comme l’or et le dollar. Sur le Forex, la livre britannique cédait 2,00% face au dollar, à 1,3253 dollar pour une livre, et 1,57% face à l’euro, à 92,09 pence pour un euro.

La nouvelle variante du coronavirus, particulièrement contagieuse, a poussé le gouvernement britannique à confiner Londres et une partie du sud du pays. Les frontières ont été bloquées à la sortie du pays, intensifiant l’incertitude et le chaos à moins de deux semaines de la fin de la période de transition post-Brexit, toujours sans accord commercial entre Londres et Bruxelles.

La France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Irlande, la Belgique, l’Autriche, la Suisse, Israël, le Canada, la Pologne, la Norvège et le Danemark ont suspendu leurs liaisons aériennes et ferroviaires avec le Royaume-Uni après que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a averti qu’une nouvelle souche potentiellement très contagieuse du virus constituait un danger pour le pays.

Avec la nouvelle mutation du virus, le ralentissement économique va être plus important que prévu, et durer plus longtemps, l’espoir d’un rebond marqué en 2021 s’amenuise, ont commenté les analystes. La Banque d’Angleterre (BoE) pourrait avoir à soutenir l’économie en assouplissant sa politique monétaire, ce qui ferait ployer la monnaie britannique.

Ces informations préoccupantes sur la situation sanitaire, associées à l’impasse dans les négociations sur l’après-Brexit, l’emportent sur les avancées sur les vaccins et l’accord au Congrès américain sur un ensemble budgétaire de 900 milliards de dollars (737 milliards d’euros) pour fournir à la population et aux entreprises de nouvelles aides face à l’impact de la crise du coronavirus. Les votes devraient avoir lieu ce lundi à la Chambre des représentants et au Sénat.

En revanche, les valeurs refuges carburent. Le dollar gagne ainsi 0,45% face à l’euro, à 1,2257 dollar pour un euro. Le métal jaune gagnait 0,82% à 1.896,82 dollars l’once.

Profitant du regain d’aversion au risque, l’indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, grimpe de plus de 1%. L’euro recule dans les mêmes proportions à 1,2137 pour s’éloigner d’un plus haut depuis avril 2018 à 1,2273 atteint jeudi.

Les cours du pétrole cèdent près de 6% en raison des craintes des effets sur la demande du durcissement des restrictions sanitaires. Le Brent se traite à 49,27 dollars le brut léger américain (West Texas Intemediate/WTI) à 46,18 dollars.

Écrit par: Manel gharbi


Article précédent

Actualités

Hammadi Touzri: Le taux de réalisation des projets à l’échelle nationale n’a pas dépassé 55% depuis 2011

Le professeur d'université, Hammadi Tizaoui a confirmé sur les ondes de radio Express FM, lundi 21 décembre 2020, concernant le résultat des dix années de développement régional: "Nous espérionst atteindre un taux de croissance de 4%, mais le résultat n'a été que de 0,2% pour les deux dernières années, des chiffres que nous ne connaissons pas depuis l'indépendance, et nous sommes dans une situation exceptionnelle à tous égards." Hammadi Tizaoui a poursuivi: "Le budget alloué à l'investissement est estimé à […]

todaydécembre 21, 2020


0%