Actualités

Le dollar baisse encore avant le résultat des sénatoriales en Géorgie

todayjanvier 6, 2021

share close

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3260 tandis que le billet vert s’échange à 2.7150 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2300 avec un plus haut intraday à 1.2349.

Le dollar reste sous pression face à la perspective d’un creusement des déficits américains et d’un soutien économique renforcé aux Etats-Unis qui favoriserait les actifs plus risqués. Le billet vert recule de 0,2% face à un panier de devise de référence, à un nouveau plus bas depuis près de trois ans. Cela porte l’euro à 1,2343 dollar, au plus haut depuis avril 2018.

Ajoutons à cela que la possibilité d’une victoire des démocrates aux sénatoriales de Géorgie, qui leur donnerait le contrôle du Congrès, pesant sur le billet vert. Les démocrates se sont rapprochés mercredi du contrôle du Sénat américain après une première victoire historique dans la double élection sénatoriale de Géorgie, aux enjeux décisifs pour le début de mandat de Joe Biden. Les démocrates doivent encore remporter la deuxième élection sénatoriale partielle en Géorgie pour prendre le contrôle du Sénat.

Le dollar, valeur refuge, recule quand les investisseurs parient sur un rebond de l’économie.

Les investisseurs s’attendent à ce que le président élu engage un plan de relance plus important, ce qui serait un élément positif pour la croissance mondiale et les actifs risqués mais défavoriserait le dollar et les emprunts d’Etat avec une augmentation des dépenses budgétaires.

Du côté des indicateurs, l’activité économique dans la zone euro s’est améliorée en décembre mais est restée en contraction et pourrait se détériorer davantage avec l’effet des nouvelles restrictions sanitaires sur le secteur des services.

Le regain de contaminations par le nouveau coronavirus en Europe a poussé l’Allemagne à prolonger son confinement jusqu’à fin janvier. L’Italie a décidé mardi de maintenir les restrictions sanitaires en place et la France devrait annuler les allègements sanitaires prévus en janvier, comme la réouverture des restaurants et bars. L’indice PMI composite calculé par IHS Markit auprès des directeurs d’achat, qui mesure l’activité manufacturière comme celle des services, est ressorti à 49,1 en version définitive contre 49,8 en estimation « flash » et 45,3 en novembre.

En outre, L’inflation en Allemagne a rebondi un peu moins que prévu en décembre, restant bien en deçà de l’objectif de la Banque centrale européenne, montre la première estimation publiée mercredi par Destatis, l’institut fédéral de la statistique. L’inflation calculée aux normes harmonisées européennes IPCH ressort en hausse de 0,6% par rapport à novembre et à -0,7% par rapport à décembre 2019, précise Destatis, l’institut fédéral de la statistique.

Enfin, l’activité dans le secteur des services en Chine a ralenti en décembre alors que l’apparition de petits foyers de contamination au coronavirus a effrité le rebond de la confiance des consommateurs et a pesé sur la croissance des nouvelles affaires, montrent les résultats publiées mercredi d’une enquête privée. L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a reculé à 56,3 le mois dernier, soit à un plus bas en trois mois, contre 57,8 en novembre. Il est toutefois resté au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité.

Le reste de l’agenda a été marqué par les résultats de l’enquête du cabinet ADP sur l’emploi privé ayant dégagé une forte baisse des créations de postes, à 132.000 contre de 88.000 estimé et contre 307.000 en novembre.

Les cours du pétrole continuent de monter et ont atteint des plus hauts de plus de dix mois après la décision inattendue de l’Arabie saoudite d’accroître la réduction de sa production sur les deux prochains mois à l’issue de la réunion de l’Opep+. Autre facteur de soutien du marché, l’American Petroleum Institute a annoncé une baisse des stocks américains de 1,7 million de baril alors que le consensus donnait une diminution de 1,3 million.

 

Écrit par: Manel gharbi


Article précédent

Actualités

Hichem Ajbouni: Le FMI pourrait imposer à la Tunisie un gel des salaires pendant quelques années

Le député et membre de la Commission des Finances au sein de l'ARP, Hicham Ajbouni a indiqué, sur les ondes de radio Express FM, mercredi 6 janvier 2021, concernant un nouveau programme avec le Fonds monétaire international, que la Tunisie n'avait pas d'autre option, si ce n'est de s'engager avec le FMI dans un nouveau programme qui remplace le précédent. Il a poursuivi: "Il nous faut 13 milliards de dinars de prêts étrangers pour aller au-delà de l'année 2021, et […]

todayjanvier 6, 2021


0%