A la une

Abdelkader Boudriga : La dernière intervention de la Banque centrale de Tunisie est sans incidence sur le taux d’inflation

today9 août 2021

Arrière-plan
share close

Abdelkader Boudriga, président du Cercle des financiers tunisiens, a déclaré, ce lundi 9 août 2021, lors de sa présence dans l’émission Expresso, que la dernière intervention de la Banque centrale de Tunisie (BCT),  pour le remboursement des prêts,  est sans incidence sur le taux d’inflation.

Rappelons que la Tunisie a remboursé un emprunt obligataire d’une valeur de 506 millions de dollars, obtenu en 2014 sur le marché financier, soit 1412.6 millions de dinars tunisiens. Un deuxième emprunt d’une valeur  de 503.45 millions de dollars américains ( 500  millions de dollars en principal et 3.5 millions d’intérêts), soit 1.397,2 millions de dinars tunisiens, a été également remboursé le 4 août 2021 par la Tunisie, notant cet emprunt a été  obtenu sur le marché financier international avec une garantie accordée par l’administration américaine, dans le cadre de l’accord conclu entre les Etats Unis et la Tunisie le 6 juin 2016.

Le président du Cercle des financiers tunisiens a expliqué que le remboursement  des dettes se fait soit à travers l’endettement extérieur ou intérieur, indiquant que la Tunisie ne peut pas recourir aux bailleurs de fonds étrangers en raison des négociations entamées avec le Fonds monétaire international. Ce qui a poussé, selon ses dires, la Tunisie à s’appuyer sur le marché intérieur pour rembourser ses crédits.

L’invité du programme Expresso a souligné que la Banque centrale de Tunisie rachète aux banques tunisiennes, les bons de trésor à court terme (c’est à dire de 3 mois). Il reste que ces sommes accordées par la BCT à l’Etat n’ont pas été injectées dans le circuit économique. Elles ont été, en revanche, dédiées au remboursement des crédits en devise. L’intervention de la BCT est, d’après Abdelkader Boudriga, n’aura pas une quelconque influence sur l’inflation.

Et d’ajouter que la Tunisie doit rembourser en 2022, deux crédits extérieurs, estimant que l’année 2022 sera moins pénible pour la Tunisie que l’année 2021, notant qu’il n’y aura pas de difficultés en termes de réserves en devises estimées à 143 jours d’importation, le 1er juin 2021.

Concernant le taux d’inflation, le président du Cercle des financiers tunisiens a souligné qu’une hausse sera enregistrée dans les prochains mois, indiquant que la BCT gère la crise monétaire avec beaucoup de sagesse depuis 2018.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Mohamed Elloumi : Il faut repenser les politiques agricoles en Tunisie et augmenter la capacité de stockage des entrepôts des produits agricoles

Le spécialiste des politiques agricoles et du développement rural, Mohamed Elloumi, a affirmé aujourd’hui, lundi 9 août 2021, que l’importation des produits agricoles en Tunisie a enregistré une hausse  au cours de ces dernières années, soulignant que des stratégies d’importation et de stockage doivent être mises en place pour couvrir les besoins du marché local. Lors de sa présence dans l’émission Expresso, Mohamed Elloumi a indiqué que le stockage des […]

today9 août 2021


0%