Actualités

Octobre rose : mobilisation et prévention

today07/10/2022

Arrière-plan
share close

Dimanche 2 octobre 2022 s’est tenu dans les principales villes du pays la 5ème édition de la Marche rose. Un événement organisé par l’Association Tunisienne d’Assistance aux Malades du Cancer du Sein, en collaboration avec l’association « Kolna Nemchiw » et l’ambassade de France en Tunisie. Une marche dont les fonds ont été reversés à l’ATAMCS pour financer la recherche sur le cancer du sein, l’occasion de revenir sur la campagne de prévention.

Depuis les années 1985, Octobre rose est une campagne internationale annuelle de communication destinée à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Elle commence le 1er octobre et se termine le 31 octobre de chaque année. La campagne informe par exemple sur l’importance du dépistage précoce chez la femme et du suivi médical régulier, notamment à partir d’un certain âge. Le signe le plus fréquent est la présence d’un nodule ou d’une tuméfaction au niveau des seins.

En effet, toutes les femmes sont concernées par le cancer de sein, étant le cancer le plus fréquent chez la femme. En Tunisie, il s’agit du premier cancer féminin qui représente 30% des cancers de la femme. Chaque année, on diagnostique entre 800 et 1500 nouveaux cas.

Une femme sur 8 est actuellement touchée par le cancer de sein et ce chiffre pourrait augmenter à 1/7 d’ici 20 ans.

Le cancer du sein se développe dans 70% des cas chez des femmes de plus de 50 ans et dans 11% des cas chez celles qui ont moins de 35 ans. Chaque année, dans le monde, 1.000.000 cas de cancers du sein sont découverts. Cette augmentation du nombre de cas touche surtout les femmes ménopausées, mais aussi et de plus en plus fréquemment, des femmes plus jeunes (entre 40 et 45 ans). Néanmoins, les avancées médicales et les compagnes de sensibilisation ont permis un meilleur dépistage, pour un meilleur pronostic. En effet, un cancer détecté à un stade précoce est plus facile à traiter et comporte moins de risques de séquelles pour la patiente.

En ce sens, la campagne annuelle de prévention qui se tient ce mois-ci permet de remettre en lumière cette détection. Vulgariser la maladie afin de sensibiliser la population aux risques du cancer. Tout au long du mois, initiatives et conférences seront au programme de la mobilisation. Rappelons évidemment qu’il ne faut pas attendre la campagne annuelle pour consulter régulièrement chez votre spécialiste.

 

Inès Zarrouk

Écrit par: Asma Mouaddeb


Article précédent

Actualités

Rached Ghannouchi : Nous avons commis une erreur politique en 2019

Le président du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, a donné une interview à Al Jazeera publiée le 7 octobre 2022. A cette occasion, il a déclaré que les partis politiques et les corps intermédiaires sont inexistants dans le projet politique du président de la République, Kaïs Saïed. Il en veut pour preuve le fait que les partis politiques sont inexistants dans la loi électorale. Rached Ghannouchi a ajouté que la loi […]

today07/10/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%