Actualités

Réalisation d’un pilote de mur végétal de traitement des eaux grises

today29/08/2023 17

Arrière-plan
share close

Le Centre de Recherches et des technologies des eaux (CERTE) a réalisé un pilote de traitement des eaux grises par un mur végétalisé en collaboration avec le partenaire technique IRIDRA, l’Institut National Agronomique de Tunisie (INAT) et le foyer universitaire « Les Jardins ».

Le pilote du mur végétalisé, est installé à la « maison de gestion durable de l’eau, SWM House » du CERTE, et est lancé dans le cadre du projet NAWAMED « Solutions basées sur la nature (NBS) pour la réutilisation de l’eau domestique dans les pays méditerranéens ».

La coordinatrice nationale du projet NAWAMED, Latifa Bousselmi, a souligné « qu’il s’agit d’un réacteur de traitement complexe où eaux grises, plantes et substrats intéragissent pour l’élimination ou l’assimilation de la pollution ou des nutriments. Il est composé d’un mélange de substrats sélectionnés pour leurs capacités d’adsorption, filtration, ou pour jouer un rôle spécifique dans le processus de traitement ».

En effet, l’un des principaux avantages de ce mur végétalisé est sa capacité à traiter les eaux grises provenant des douches de la cité universitaire et leur réutilisation pour alimenter les chasses

d’eaux de la SWM House avec un potentiel d’irrigation.

Cette technologie avancée permet donc de valoriser les eaux non conventionnelles en utilisant l’eau de manière circulaire.

« Ce mur n’est pas simplement un mur avec des plantes qui est agréable à voir dans un milieu urbain, mais il a une mission essentielle : il a été dimensionné et structuré pour traiter les eaux grises et permettre leur utilisation. » a expliqué Bousselmi, Professeure et Chercheur au CERTE.

Le mur végétal est une solution basée sur la nature à plusieurs fonctionnalités et impacts. En plus de sa fonction de traitement et valorisation des ENC, il embellit la ville, crée un écosystème, introduit une biodiversité. En tant que système végétal, il diminue localement la température, absorbe la pollution de l’air et peut intégrer un espace de villégiature. De ce fait, c’est une composante des villes vertes et durables et permet une adaptation aux impacts du changement climatique.

Rappelons que le projet NAWAMED vise à accroître l’adoption de technologies et de mesures innovantes, durables, économes en eau et à faible coût pour l’utilisation de ressources en eau non conventionnelles.

TAP

Écrit par: Yosra Gaaloul



0%