A la une

Tunisie : Hausse des exportations et baisse des importations

today11/12/2023 33

Background
share close

Le déficit commercial de la Tunisie s’est allégé, pour s’établir à un niveau de -16543 MD (contre -23296,5 MD durant les onze mois de l’année 2022).

Le taux de couverture a gagné 8,1 points par rapport à la même période de l’année 2022 pour s’établir à 77,2%, selon les chiffres de l’INS.

Exportations : hausse de 24%

Selon les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants, durant les onze mois de l’année 2023, les exportations ont augmenté de 7,6% (contre 24% durant la même période en 2022), pour atteindre 56114,1 MD (contre 52149 MD durant la même période de l’année 2022).

L’augmentation des exportations durant les onze mois de l’année 2023 concerne plusieurs secteurs, notamment les industries agro-alimentaires (+14,1%), les textiles, l’habillement et les cuirs (+8,4%) et les industries mécaniques et électriques (+16,8%). Par contre, une baisse des exportations a été enregistrée pour le secteur de l’énergie (-23,5%), ainsi que celui des mines, phosphates et dérivés (-25,7%).

Concernant la répartition géographique, les exportations tunisiennes vers l’union européenne (71% du total des exportations) ont augmenté de 13%. Cette évolution est expliquée par la hausse de nos exportations vers l’Espagne (+22,1%), l’Italie (+19,9%), l’Allemagne (+11,2%), la France (+10,6%) et les Pays Bas (+10,3%).

Les exportations vers les pays arabes sont, par contre, en dents de scie. Nos exportations vers l’Algérie et la Libye ont augmenté respectivement de 21% et 8,2%, alors que nos exportations vers l’Egypte et le Maroc ont baissé respectivement de     -18,5% et -3,7%.

Importations : baisse de 3,7%

Parallèlement, les importations ont enregistré une baisse de 3,7% (contre une hausse de 33% durant la même période en 2022), pour atteindre 72657 MD (contre 75445,5 MD durant la même période de l’année 2022).

La baisse observée au niveau des importations provient spécialement de celle enregistrée au niveau des importations des produits énergétiques (-8,1%) et des matières premières et demi-produits (-7,1%). En revanche, une hausse a été enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement (+2,4%) et de consommation (+2,3%).

Concernant la répartition géographique, les importations avec l’union européenne (43,5% du total des importations), ont enregistré une baisse de -7,3% pour s’établir à 31637 MD. Cette évolution s’explique par la baisse de nos importations depuis l’Italie (-17,7%), l’Espagne (-14,4%) et la France (-3,1%). En revanche, nos importations ont connu une hausse depuis les Pays-Bas (+23,2%) et l’Allemagne (+18%).

Hors union européenne, les importations ont augmenté avec la Russie (+139,2%), le Brésil (+28,7%), la Suisse (8,9%) et le Royaume-Uni (15,3%). Elles ont par contre connu une baisse avec la Turquie (-24,1%), les Etats-Unis (-15,4%) et la Chine (-2,9%).

La balance commercial déficitaire à -16543 MD

Le solde de la balance commerciale est déficitaire à -16543 MD. Ce déficit provient principalement du déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-7759,6 MD), la Russie (-6385,1 MD), l’Algérie (-3932,9 MD), la Turquie (-3002,7 MD), le Brésil (-1227,9 MD) et l’Egypte (-804,4 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement la France (5340 MD), l’Allemagne (2587,6 MD), l’Italie (1346,5 MD) et la Libye (2098,7 MD).

D’autre part, il est à noter que le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à -7432,7 MD et que le déficit de la balance énergétique s’établit à -9110,3 MD (55,1% du déficit total) contre -9195,1 MD durant les onze mois de l’année 2022.

 

Written by: Meher Kacem



0%