A la une

Un déficit pluviométique de 30% à 40% sera enregistré à Bizerte à l’horizon 2070

today16/01/2024 10

Arrière-plan
share close

Un déficit pluviométrique de 30% à 40% sera enregistré dans la région de Bizerte à l’horizon 2070, révèle une étude dédiée à l’évaluation des risques liés aux effets du changement climatique sur les lacs de Bizerte et D’Ichkeul, présentée mardi, à Tunis, lors de la Treizième réunion du comité de Pilotage du Programme EcoPact.

Cette étude dont l’objectif est de présenter les orientations stratégiques d’adaptation de cet écosystème en matière de changement climatique, recense les principales menaces auxquelles est exposé le lac de Bizerte: pollution, activités humaines et dérèglement climatique caractérisé par la hausse des températures et le déficit pluviométrique.

Ces différentes menaces sont de nature à impacter les filière agricole et aquacole en raison de l’élévation du niveau de la mer, a indiqué Dhekra Gharbi, cheffe de l’Unité de Gestion par Objectifs du programme EcoPact, (programme intégré pour la dépollution de la région du Lac de Bizerte).

Et d’ajouter que les prochaines années seront marquées par un effritement des côtes et une augmentation de la salinité des eaux sur le littoral, précisant que les zones les plus exposées à ce danger à Bizerte sont le lac Ichkeul, Menzel Bourguiba, Menzel Jemil et le lac de Joumine.

La responsable a fait savoir qu’un plan stratégique de développement durable de la région du lac de Bizerte a été élaboré par la société civile, dans le cadre de l’engagement des différents intervenants à atteindre cet objectif.

De son côté, la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui a assuré que le programme EcoPact qui va se poursuivre jusqu’en 2026, contribuera à lutter efficacement contre la pollution dans ce lac.

La ministre a indiqué que son département a élaboré plusieurs programmes de dépollution dans la plupart des régions de la République, d’ici 2030, soulignant que les financements et les activités dans ce domaine nécessitent beaucoup de temps pour leur réalisation.

TAP

Écrit par: Sarra Ben Omrane



0%