Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Imed Boukhris : Le gouvernement cherche à normaliser avec la corruption

Écrit par sur juin 9, 2021

Le  président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption limogé, Imed Boukhris a déclaré que l’INLUCC est une fierté pour la Tunisie et ne sera jamais instrumentalisée pour purger certaines personnalités, en notant qu’il ne sera jamais un faux témoin d’un système corrompu commandé par des responsables qui prennent des décisions arbitraires à leur guise, sans tenir compte de l’intérêt du peuple. 

‘’J’ai choisi la discrétion et le respect de l’obligation de confidentialité à cause de la gravité de l’état sanitaire et de l’état des lieux actuel du pays. Je suis devenu un obstacle devant le gouvernement de Mechichi et une source de dérangement, c’est pour cette raison qu’ils m’ont révoqué”, a ainsi affirmé Imed Boukhriss dans une interview accordée au journal Le Maghreb, parue ce mercredi 9 juin 2021.

Il a indiqué dans le même contexte qu’il existe des conseillers du mal qui ont péjorativement impacté les décisions du gouvernement, en révélant que certains responsables sont intimement liés au pieuvre de la corruption.

Il a exprimé  sa crainte de voir la Tunisie payer si cher le coût de ces décisions à la fois irréfléchies et irresponsables. Des décisions dont les répercussions seront regrettables et affecteront l’image de marque de la Tunisie, étant donné que ce gouvernement ne respecte nullement ses institutions.

Il semble  que “le gouvernement cherche à normaliser avec la corruption”, a-t-il indiqué