Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Marouane Abassi : L’inéluctable passage par le FMI

Écrit par sur mai 21, 2021

Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie  a déclaré, lors de la séance plénière tenue à l’ARP, ce vendredi le 21 mai 2021, que  le passage par le FMI est  inéluctable   pour grimper l’échelle de nouveau et surmonter la crise économique actuelle. Selon ses dires, « le FMI, est garant de l’accessibilité de la Tunisie aux financements externes dans la mesure où toute autre solution pourrait engendrer une inflation sans précédent ».

L’économie tunisienne est assez vulnérable et les indices  sont déjà très alarmants. ‘’ Depuis 1962, jamais la Tunisie n’a été dans l’état où il est aujourd’hui: le PIB a atteint -9 % ‘’.  Un plan d’action doit être rapidement mis en place puisque  les deux mois prochains seront décisifs pour l’économie nationale avant que le navire tunisien soit à la dérive.

Il a regretté  le fait que le climat d’affaire en Tunisie n’est plus propice pour les investisseurs étrangers surtout avec les tensions politiques  et les turbulences sociales existantes.  Une méfiance qui s’est accentuée suite aux fausses données médiatisées par certains experts ou personnalités politiques, induisant les investisseurs à l’étranger en erreur.

La pandémie a durement touché le secteur touristique qui suffoque depuis l’année dernière avec une baisse de plus que 70 %.  Le secteur énergétique, est aussi déficitaire à cause de la mauvaise gouvernance et les interminables grèves qui ne prennent jamais fin. L’importation, la consommation et l’investissement en Tunisie risquent de s’effondrer devant l’impuissance de l’Etat devant la crise politique et sanitaire dont on ne voit pas l’issue. A cet égard, ‘’une trêve socio-économique s’impose à l’heure actuelle’’.

Dans un autre contexte, Abassi  a confirmé que la numérisation demeure en tête de liste des priorités de la BCT qui veille à améliorer les services de paiement en ligne.Il reste que, la société Paypal, n’a pas encore classé la Tunisie parmi  les pays  pouvant bénéficier à titre prioritaire de ses services.

Il a enfin rappelé que  la refonte du système économique et financier, la rationalisation de l’importation, et la reprise du cours  de la  production sont indispensables pour remettre les pendules à l’heure et remonter la pente.