Mokhtar Trifi: Le comportement de Makhlouf protestant contre la mesure S17 est imprudent

Écrit par sur mars 16, 2021

« La mesure S17 est une mesure prise au niveau de la frontière et qui est classée dans un groupe de mesures prises par l’administration et pouvant atteindre même la procédure S21. Cette procédure stipule généralement que le voyageur qui a atteint un poste frontalier doit être signalé à l’autorité compétente sans qu’il y ait l’obligation de l’arrêter” a déclaré Mokhtar Trifi, président d’honneur de la Ligue tunisienne des droits de l’homme et vice-président de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale contre la torture, aujourd’hui 16 mars , 2021, sur les ondes de radio Express FM.

L’invité d’Expresso a ajouté que cette procédure est appliquée à un grand nombre de personnes, estimées à des dizaines de milliers, et est appliquée même à l’intérieur du pays, permettant d’arrêter ceux contre qui cette mesure a été prise, ce qui limite leur liberté. Le tribunal administratif a pris plusieurs décisions pour annuler cette procédure et arrêter sa mise en œuvre, répondant ainsi à plusieurs reprises à la demande d’arrêt de la procédure.

Mokhtar Trifi a ajouté que le député, qui s’est rendu à l’aéroport de Tunis Carthage pour protester contre la mesure S17, est un comportement imprudent et n’a rien à voir avec la loi, car l’autorité législative ne promulgue pas la loi et va ensuite la mettre en œuvre. Il est plutôt du ressort de l’autorité exécutive, ce qui est exigé par le système de dispersion du pouvoir. Et de souligner que la procédure S17 n’est souvent pas liée à un cas spécifique, et que la personne concernée n’est pas souvent informée. “Il y a un black-out sur ces procédures, ce qui rend les concernés incapables de faire appel devant le tribunal administratif.

Nadya Bchir


En ce moment

Titre

Artiste

Background