Express FM

Créateurs de Valeur

En ce moment

Titre

Artiste

Background

Walid Ben Salah : Le conflit dans les positions du gouvernement affectera les négociations avec le FMI

Écrit par sur juin 8, 2021

L’expert-comptable, Walid Ben Salah a affirmé aujourd’hui, mardi 8 juin 2021, au micro de radio express FM, qu’il n’y a pas d’homogénéité entre les orientations prises par le gouvernement et soumises au Fonds monétaire international ainsi qu’au niveau des négociations qui auront lieu à la fin de la semaine avec l’Union générale tunisienne du travail et le gouvernement sur la hausse des salaires.

Walid Ben Salah a expliqué que l’un des points les plus importants sur lequel le gouvernement s’est concentré lors des négociations qui ont eu lieu à Washington est la réduction de la taille de la masse salariale par rapport au produit intérieur brut, indiquant qu’ il est prévu que le PIB ne connaîtra pas une augmentation selon les hypothèses qui ont été préparées.

L’expert-comptable a confirmé que le budget de l’année 2021 a été préparé sur la base de l’hypothèse que le taux de croissance serait inférieur à 4%, et au premier trimestre 2021, une baisse de 4% du taux de croissance a été enregistrée. Et de poursuivre que le calcul de la masse des salaires par rapport au produit intérieur brut est d’environ 19% en 2021, notant que la masse des salaires ne prendra pas en compte les anciens accords qui incluent des augmentations dans de nombreux secteurs.

Il a ajouté que lesdites augmentations ne seront pas calculées dans le cadre du budget de 2021. De plus, Walid Ben Salah a déclaré : « Si nous passons à des augmentations supplémentaires et avons un impact sur la loi de finances pour 2021, cela aura une réflexion sur les négociations avec le FMI, étant donné que les propositions du gouvernement qu’il lui a soumises seront presque impossibles à réaliser notamment en ce qui concerne la réduction de la masse salariale.« 

L’invité d’Ecomag a expliqué qu’il y a un conflit au niveau des positions du gouvernement. En effet, d’une part, ce dernier assure au FMI son orientation vers la réduction de la masse salariale et d’autre part, confirme son approbation de l’augmentation des salaires dans plusieurs secteurs.