A la une

Boubaker Khzema : Les autorités libyennes n’envoient plus les patients libyens aux cliniques privées tunisiennes

todayseptembre 16, 2021

Arrière-plan
share close

Le président du Syndicat des propriétaires des cliniques privées, Boubajer Khzema, s’est exprimé aujourd’hui, le 16 septembre 2021, lors de sa présence dans l’émission Expresso, sur la situation lamentable des cliniques privées depuis la première vague de la pandémie, et ce, en raison des campagnes de harcèlement et de dénigrement dont elle ont fait l’objet.

Le nombre des patients affectés par le virus et admis dans les cliniques privées a diminué, selon lui, vu l’amélioration de la situation sanitaire et l’accélération de la campagne de vaccination.

Interrogé sur la véracité de la décision selon laquelle les autorités libyennes ont interdit le transfert des patients pour se soigner en Tunisie, il a dénié cette information précisant que cela date de plusieurs années, et que les patients libyens reçoivent les soins nécessaires dans les cliniques privées tunisiennes et que ces charges ne sont pas payés par les autorités libyennes, mais par les patients eux mêmes.

En effet, les cliniques privées ne prennent plus en charge ces patients envoyés par les autorités libyennes à cause de la dette libyenne, jusqu’aujourd’hui, impayée.

 

L’accent a été mis par l’invité de l’émission Expresso sur la qualité des services sanitaires et des soins offerts par les cliniques privées aux étrangers, qu’il qualifie de considérable de satisfaisante, notant que la Tunisie a rejoint le système de labellisation, et que des cliniques privées tunisiens seront bientôt labellisées.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Slim Besbes : La clôture de l’année 2021 est le plus grand défi de l’heure

L’ancien ministre des finances, Slim Besbes, a affirmé ce mercredi 15 septembre 2021, lors de sa présence dans l’émission Expresso, que la loi de finances doit comporter des mesures et un programme  pour surmonter la crise économique et relancer l’investissement. Selon lui, nous aurions une loi de finance élaborée d’une manière formelle et provisoire, comme l’année dernière, puisque nous sommes dépourvues des moyens et des institutions pour l’élaborer et la […]

todayseptembre 15, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%