A la une

Hatem Mliki : Les mesures exceptionnelles du 22 septembre vont au delà de la gestion de la crise politique..

today23 septembre 2021

Arrière-plan
share close

L’ancien député, Hatem Mliki, a déclaré aujourd’hui, le 23 septembre 2021, lors de sa présence dans l’émission Hdhith Esse3a, que la Tunisie traverse une période difficile qui nous rappelle 2011. Hatem Mliki a considéré que le Mouvement Ennahdha et ses alliés assume la responsabilité de la dégradation de la situation du pays, soulignant qu’Ennahdha était à l’origine d’une catastrophe au vrai sens du terme. Et c’est ce qui explique, selon lui, le rejet du Mouvement par le peuple tunisien.D’après lui, toutes les mesures exceptionnelles prises par Saied sont objectives et bien adaptées à la situation actuelle du pays.

Quant aux répercussion économiques de ces mesures, Mliki a évoqué la question des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), des négociations qu’il qualifie de décontextualisées vu les circonstances actuelles, rappelant que le FMI a exigé la signature du chef du gouvernement et du président du Parlement, à côté des organisations nationales.

Et d’ajouter que les bailleurs de fonds internationaux n’investissent pas dans un pays instable dépourvu de garanties judiciaires, fiscales et financières.

L’invité du programme Hdith Esse3a a affirmé qu’il soutient la réforme du régime politique et l’adoption d’un régime présidentiel, soulignant que le 25 juillet a mis fin à la crise politique, et que le 22 septembre a dépassé les causes de cette crise, et que ces mesures pourraient devenir nocives et non pas curatives.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Oussama Khelifi : Kais Saied a perpétré un coup d’Etat constitutionnel

Le décret n° 117 est un virage dangereux dans l’histoire de la Tunisie. C’est une suspension tacite des dispositions de la Constitution”, a affirmé Oussema Khlifi, l’ancien député du parti Qalb Tounes, au micro de la radio Express Fm, ce jeudi 23 septembre 2021, soulignant qu’il s’agit bien ‘’ d’un coup d’Etat constitutionnel”. Khelifi a également indiqué qu’il n’est plus questions de mesures exceptionnelles mais plutôt de la mise en […]

today23 septembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%