A la une

Retour sur le retrait de certains livres de la Foire internationale du livre de Tunis

todaynovembre 19, 2021

Arrière-plan
share close

Mabrouk Manai, directeur de la 36ème session de la Foire internationale du livre, a dénié les informations relayées sur les réseaux sociaux concernant le retrait de plusieurs titres de la Foire du livre, indiquant que toutes les positions fondées sur ces rumeurs sont hâtives et nulles.

Lors de son passage dans l’émission Expresso du 19 novembre 2021, le directeur de la foire international du livre de Tunis a expliqué que la ministre des affaires culturelles , Hayet Ketat Guermazi, a fait remarquer que certains livres sont mal-exposés dans les stands. Il s’est avéré ensuite que les titres entassés dans ces lots en question sont vendus à 2500 millimes le livre et n’ont pas été déclarés par l’exposant et le propriétaire du stand dont la plupart relèvent de la catégorie des livres commerciaux et médiocres.

L’invité d’Expresso a dit que ce genre de livres est vendu dans toutes les foires et qu’elles remontent aux foires précédentes. De ce fait, ce qui a été médiatisé ne représente qu’un incident puisque tous les titres exposés doivent être préalablement déclarés par les participants à la foire.

Il a mentionné que l’un des livres en question est intitulé “Rached Ghanouchi et le mouvement Ennahdha en Tunisie”, publié en 2011 et son contenu ne pose aucun problème. Et d’ajouter qu’il n’est plus concevable de retirer les livres après la révolution à cause de leur contenu, ajoutant que la direction générale de la foire est garante du respect de la liberté d’expression et n’autorise pas ce genre de dépassements.

Pour le livre du chercheur et professeur de droit constitutionnel Rabeh Khraifi, il a souligné que ce livre a été disponible au cours des quatre premiers jours de la foire et que les stocks ont été épuisés. Du coup, l’exposition d’un nouveau lot de ce livre passe obligatoirement par les procédures administratives et réglementaires. Le livre du professeur Khraifi n’a pas été retiré ou interdit.

Concernant le livre de Taher Ben Achour, l’invité de l’émission Expresso a précisé qu’une édition vendue par un exposant étranger a été retirée, et ce, pour des raisons liées à l’irrespect des droits d’auteur.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Nassef Belkhiria : Les projets réalisés en PPP sont plus prospères

Lors de sa présence dans l’émission Ecomag, le secrétaire général de la Chambre de Commerce et d’industrie Tuniso-Japonaise,  Nassef Belkhiria, a affirmé que le Japon est, pour la première fois, devenu le troisième plus gros investisseur en Tunisie, après la France et l’Italie, au cours du premier semestre de l’année 2021. Nassef Belkhiria a précisé que la plupart des investissements du Japon en Tunisie sont dans le domaine de l’infrastructure, […]

todaynovembre 18, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%