A la une

Anis Jaziri : Une minorité accapare les richesses et il faut soutenir les jeunes entrepreneurs et les PME pour pouvoir se positionner sur le marché

today31 août 2021

Arrière-plan
share close

Le président du Conseil d’affaires Tuniso-africain (TABC), Anis Jaziri, a fait savoir qu’une minorité accapare les richesses en Tunisie, mettant  l’accent à cet égard sur la question de la distribution de la richesse en Tunisie, un pays dont l’économie est monopolisée par une minorité qui domine les secteurs de l’industrie, du commerce, et des banques. fermant ainsi les portes d’espoir devant la jeunesse tunisienne.

Lors de sa présence dans l’émission Le Grand Express du 31 août 2021, Anis Jaziri a déclaré que les décisions du 25 juillet vont libérer l’économie tunisienne de l’emprise de ces lobbies sans pour autant abolir le système industriel dominant, en préservant les acquis du passé. 

Le président du Conseil d’affaires Tuniso-africain a appelé à soutenir les nouveaux investisseurs en leur facilitant l’accès aux différents secteurs économiques, afin d’ouvrir de nouveaux horizons économiques, dans une Tunisie où l’Etat joue un rôle régulateur de l’économie nationale.

Pour sa part, le président de l’organisation “Tunisia produces”, Moez Hrizi, a souligné que le rôle des grands groupes de sociétés est indéniable dans la dynamisation de l’économie et la promotion de l’ouverture sur les marchés internationaux. Parallèlement, il faut promouvoir les nouveaux projets et aider les jeunes entrepreneurs et les PME pour pouvoir se positionner et développer leurs activités.

S’agissant du système des autorisations, l’expert en économie et en statistiques, Anis Marrakchi, a démontré que ce système profite à certaines personnes au détriment d’autres personnes et entrave les opérations d’investissement dans de nombreux secteurs d’activité.

D’ailleurs, la prospérité des grandes entreprises en Tunisie est liée, en partie, aux subventions et aux privilèges qui leur ont été accordés. Anis Jaziri a cité, dans cet ordre d’idée, les autorisations relatives à la vente d’alcool illustrant la monopolisation de certains secteurs d’activité par une minorité, à cause de ce système d’autorisation, appelant le président de la République d’ouvrir le dossier de l’économie de rente et des secteurs économiques prioritaires en Tunisie. Il l’a également appelé à revoir les décisions d’interdiction de voyage imposées à certains hommes d’affaires, des mesures qui diabolisent les hommes d’affaires, en l’absence d’une liste claire déterminant les personnes interdites de voyage sans qu’elles ne soient victimes de diffamation.

Sur un autre plan, il a estimé que le premier ministre libyen sera en Tunisie dans les jours qui viennent, rappelant que les entreprises tunisiennes attendent impatiemment la réouverture des frontières et la reprise des échanges commerciaux entre la Tunisie et la Libye.

Écrit par: Islam


Article précédent

رضا بن محمود

A la une

Ridha Ben Mahmoud : Le Conseil de la concurrence a ouvert une enquête sur la monopolisation et la spéculation de fer

Ridha Ben Mahmoud, le président du Conseil de la concurrence, a dit ce mardi 31 août 2021, que le Conseil a ouvert une enquête sur toutes les entreprises opérant dans le secteur de l’industrie de fer, et non seulement celles récemment visitées par le président de la République, Kais Saied, notant que le Conseil ne médiatise pas toutes ses activités,  et suit toujours de près la situation économique et sociale […]

today31 août 2021


Articles similaires

A la une

« Florona » n’est ni un nouveau variant ni un nouveau virus!

Le membre du Comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, Mahjoub El Ouni, s’est exprimé, lors de son intervention dans le programme Smart-Conso, sur la maladie dite “Florana”, précisant qu’il s’agit d’une double infection à la grippe saisonnière et au covid-19. Il a noté qu’il ne s’agit pas ni d’un […]

today20 janvier 2022 2


0%