A la une

Nabil Hajji : Kais Saied doit mettre une place une feuille de route claire et prendre des mesures rassurantes

today29 juillet 2021

Arrière-plan
share close

Le dirigeant au sein du Courant démocrate, Nabil Hajji, a déclaré aujourd’hui, jeudi 29 juillet 2021, que le Parlement actuel n’est plus opérationnel, rappelant que le Courant démocrate s’est opposé aux politiques suivies par les gouvernements et surtout celles de la ceinture politique de Hichem Méchichi, 

Il a expliqué que le Courant démocrate n’a pas soutenu Kais Saied, et qu’il ne s’opposera pas non plus à ses décisions dans les circonstances actuelles.

L’invité de l’émission Le Grand Express a révélé que si les activités de l’ARP ne sont pas reprises d’ici la première semaine du mois d’octobre, il ne recevrait plus son salaire sans qu’il n’ait travaillé.

Et de considérer que la suspension des activités du Parlement est anticonstitutionnelle quoi qu’elle soit politiquement admissible vu qu’elle a été prise en réponse aux revendications du peuple.

Il a exprimé sa surprise concernant le soutien de certains députés de Qalb Tounes à Kais Saied, alors qu’autrefois, ils ne l’avaient jamais soutenu.

Le député du Courant démocrate s’est également interrogé sur le flou qui enveloppe les jours à venir et le prochain gouvernement, voire le nouveau Parlement et la nouvelle Constitution.

Il a mis l’accent dans le même contexte sur la nécessité de mettre en place une feuille de route et de prendre des mesures rassurantes, notant que le montant de 13.5 milliards de dinars tunisiens spolié ne figure pas dans le rapport de Abdelfateh Omar, et que la liste des hommes d’affaires citée par Saied date de 2011 et doit être actualisée, dans la mesure où plusieurs noms ont déjà régularisé leur situation.

Écrit par: Islam


Article précédent

عز الدين سعيدان

A la une

Ezzedine Saidane : Il faut actualiser la liste des 463 hommes d’affaires, 10 ans après la révolution

 L’économiste et ancien membre de la commission d’investigation sur les faits de corruption et de malversation , a affirmé que cette instance créée en 2011 après la révolution et présidée par  Abdelfateh Omar a examiné près de 10 mille dossiers, dont 460 ont été présentés à la justice. Dans une déclaration accordée à la radio Express Fm, Ezzedine Saidane a indiqué que ces affaires seront ressuscitées suite aux nouvelles décisions […]

today29 juillet 2021


0%