A la une

Noureddine Taboubi : Les institutions de l’Etat sont fragmentées et le système actuel a fait son temps!

todayjuillet 25, 2021

share close

“Les institutions de l’Etat sont fragmentées. Même les correspondances administratives confidentielles circulent aujourd’hui sur les réseaux sociaux”, a déploré le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs tunisiens, Nourreddine Taboubi, ce dimanche 25 juillet 2021, lors de la commémoration du 8ième  anniversaire de l’assassinat du martyre Mohamed Brahmi au cimetière Al Jallez.

Il a ajouté que le système actuel a fait son temps, en mettant l’accent sur l’importance de l’indépendance et de l’impartialité de la justice pour dévoiler la vérité et incriminer ceux qui ont planifié et perpétré les assassinats de Belaid et de Brahmi. 

Pour sa part, le secrétaire général du parti Courant populaire, Zouhair Hamdi, a affirmé aujourd’hui, dimanche 25 juillet 2021,  c’est la première fois depuis 2011, que des appels aux manifestations ont été ainsi confrontées par les autorités”, ajoutant que personne n’est en mesure de s’opposer au droit des tunisiens de manifester et d’exprimer leur insatisfaction face à la détérioration de la situation, tant que les manifestations soient pacifiques et légalement organisées.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

زهير حمدي

A la une

Zouhir Hamdi : La militarisation de la Capitale est inacceptable et personne ne peut priver les tunisiens de leur droit de manifester pacifiquement

Le secrétaire général du parti Courant populaire, Zouhair Hamdi, a affirmé aujourd’hui, dimanche 25 juillet 2021, que le renforcement des mesures sécuritaires et la fermeture des entrées de la Capitale a contraint tous ceux qui se sont déplacés à El Jallez pour lire Al Fatiha et commémorer l’assassinat de Mohamed Brahmi, à rebrousser chemin. ‘’Depuis la révolution, c’est la première fois que des appels aux manifestations ont été ainsi confrontées […]

todayjuillet 25, 2021


0%