A la une

Safouan Ben Aissa: Rationaliser la masse salariale dans le secteur public réduira le déficit de financement de 1,7 milliard de dinars

today01/06/2021 3

Background
share close

Le professeur d’économie à l’Université de Tunis El-Manar, Safouan Ben Aissa a confirmé aujourd’hui, mardi 01 juin 2021, lors de son passage au programme Expresso, que la situation économique en Tunisie est délicate et difficile.
Il a expliqué que l’Institut tunisien d’études stratégiques a mené une étude publiée en octobre et comprenait 2 exercices, un de cadrage macroéconomique pour la période de 2021 à 2024, où il y a eu mention de solutions structurelles.

Safouan Ben Aissa a indiqué que le calendrier de remboursement de la dette tunisienne montre qu’en juillet et août, il y a 500 millions de dollars qui doivent être remboursés. Il s’agit du prêt qui bénéficiait d’une garantie américaine en 2016, soit 2,7 milliards de dinars qui doivent être remboursés, considérant que cette pression conjoncturelle augmentera les dépenses mensuelles estimées à 2 milliards de dinars entre les salaires des fonctionnaires et les pensions de retraite.

L’invité d’Expresso a souligné qu’en été, il y a de grands risques encourus à cause de la « pression financière publique », notant qu’il y a de nombreuses mesures qui doivent être adoptées afin d’éviter cette pression conjoncturelle, notamment la rationalisation de la masse salariale dans le secteur public, ce qui réduit le déficit de financement de l’ordre de 1,7 milliard de dinars.

Safouan Ben Aissa a ajouté que la réforme des entreprises publiques consiste à assainir les finances publiques de celles-ci, expliquant que la pandémie de Coronavirus a eu un impact sur les employés du secteur privé et les travailleurs indépendants. Il a précisé qu’il doit y avoir une contribution de circonstance au nom de la solidarité sociale entre toutes les parties.

Il a souligné qu’il devrait y avoir une soustraction de l’endettement entre l’État et les secteurs publics, qui fournira 3,5% du produit national brut. Quant à l’endettement entre les secteurs publics, il peut fournir 1,3%, soulignant :  » Avec  l’exercice comptable, nous pouvons atteindre 5,5 milliards de dinars. »

Written by: Nadya Bchir



0%