A la une

Romdhane Ben Amor : Le silence des palais face aux dossiers sociaux se poursuit…

today24 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Le porte-parole du Forum tunisien des droits économiques et sociaux, Romdhane Ben Amor, a affirmé que le nombre des mouvements de contestation sociaux et économiques enregistrés en novembre 2021 ont dépassé 1000 mouvements contre 800 organisés le mois précédent.

Il a précisé que ces mouvements sociaux ont touché les régions comme le bassin minier et le gouvernorat de Kasserine, à côté des manifestations et mouvements de contestation organisés à la Capitale, ajoutant que les tensions sociales ne cessent de s’accroître vu l’hésitation politique et la fossé entre les attentes des citoyens et le traitement des acteurs politiques des dossiers brûlants.

L’invité de l’émission Expresso a également mis l’accent sur la position du président Saied eu égard de la loi n° 38 portant dispositions dérogatoires  pour le recrutement dans le secteur public des diplômés chômeurs de longue date, dans la mesure où il l’a ratifiée et publiée au Jort et s’est ensuite rétracté sans présenter des solutions alternatives.

Romdhane Ben Amor a souligné que le traitement superficiel des dossiers sociaux et le silence des palais face aux crises sociales se poursuit, rappelant que ce silence marquait auparavant le palais de Carthage et qu’il a été transféré à la présidence du gouvernement et à tous les ministères.

La cadence des mouvements de contestation va augmenter et prendront d’autres formes, soulignant que 15 mille immigrants clandestins, ont atteint les côtes italiennes, dont 9500 y sont arrivés après le 25 juillet.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

Actualités

Pénurie des médicaments : Près de 532 médicaments en rupture de stocks depuis février 2021

Le président de l’Association des pharmaciens,  Dr Nadhem Chakri, a fait savoir que la pénurie des médicaments s'est aggravée davantage et que  près de 532 médicaments sont en rupture de stocks dans les pharmacies depuis février 2021.  Au micro de Wassim Belarbi, il a précisé que certains médicaments peuvent être substitués par d’autres médicaments avec le même principe actif, tandis qu’il n’existe pas d’autres médicaments substituables pour remplacer des médicaments […]

today24 novembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%