A la une

Slim Besbes : Les Etats-Unis sont en droit d’avoir une politique en Tunisie

today14 octobre 2021

Arrière-plan
share close

Lors de sa présence dans l’émission Ecomag, l’ancien ministre des finances, Slim Besbes, a dit aujourd’hui, jeudi 14 octobre 2021, que cette année est exceptionnelle en raison du gel du Parlement et l’élaboration d’une loi de finances, qui ne sera pas soumise à la discussion et à l’approbation du Parlement.

Il a ajouté que l’avenir proche est marqué par un flou total en l’absence de chiffres officiels, et ce, malgré l’importance de ces chiffres particulièrement pour les experts qui veulent y accéder. Dans la même veine, il a soulevé la question du financement direct par la BCT, étant l’une des dernières solutions pour boucler le budget, rappelant que le gouvernement a fait recours à cette alternative suite à l’autorisation de l’ARP.

L’invité de l’émission Ecomag a souligné que le remboursement des dettes étrangères est possible à travers l’utilisation des ressources de la BCT en devises, notant que ces alternatives auront des répercussions néfastes sur l’économie tunisienne, dont notamment l’inflation monétaire,le tarissement des réserves de la Tunisie en devises, l’affaiblissement du pouvoir d’achat du citoyen, et la capacité de l’Etat de rembourser ses dettes. 

Interrogé sur la séance d’audition consacrée à la situation en Tunisie et organisée par le Congrès américain, l’ancien ministre des finances a affirmé que les Etats-Unis sont intéressés par la situation en Tunisie depuis la révolution de 2011, et a accordé des dons à la Tunisie pour soutenir l’économie tunisienne. Il est clair, selon ses dires, que les Etats Unis sont intéressés par les affaires tunisiennes, ce qui est un bon signe.

Et d’ajouter : “ Les Etats-Unis sont en droit d’avoir une politique en Tunisie. Il va de soi que la Tunisie est aussi en droit d’avoir une politique étrangère aux Etats-Unis”.

A fortiori, cela semble assez évident après les événements qu’avaient vécus la Tunisie depuis le 25 juillet, d’après lui, espérant que les suites de cette séance seront dans l’intérêt du pays et que les Etats-Unis soutiennent davantage la Tunisie.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

جوهر بن مبارك

A la une

Jawher Ben Mbarek : Le nouveau gouvernement est un comité exécutif rattaché à la présidence de la République

“L’organisation d’élections anticipées est la seule alternative pour sauver le pays”, a indiqué, le professeur de droit constitutionnel, Jawher Ben Mbarek, ajoutant que la dégradation de la situation économique et sociale des tunisiens durant les dix dernières années est un grand échec pour la Tunisie. Selon lui, cette période n’était pas suffisante pour ancrer une culture démocratique et une hostilité populaire de la centralisation des pouvoirs et du régime autocratique […]

today14 octobre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%