Actualités

Les exportations des produits extraits de la figue de Barbarie ont augmenté de 89% entre 2020 et 2022

today26/10/2023 21

Background
share close

Les exportations des produits extraits de la figue de Barbarie ont augmenté de 89%, entre 2020 et 2022, a indiqué la coordinatrice du projet Pampat Tunisie (Projet d’Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir) , Lamia Thabet.

Intervenant, jeudi, lors d’une journée portes ouvertes organisée au siège de l’APII pour présenter les activités et les projets de l’ONUDI en Tunisie, la responsable a expliqué cette évolution par la forte demande sur l’huile de pépins de figue de barbarie, produit phare de cette industrie, et qui est très sollicité pour ses diverses vertus.

Ce produit fait partie des huiles végétales naturelles qui sont utilisées dans un large éventail d’industrie, a-t-elle encore rappelé.

La figue de barbarie n’a jamais été aussi valorisée, indique la responsable, précisant que le nombre d’entreprises spécialisées dans ces produits a atteint 67 en Tunisie dont une grande partie d’entre elles exercent avec un appui direct du projet Pampat..

Elle a également indiqué que 55 entreprises produisent actuellement en Tunisie divers produits cosmétiques et parapharmaceutiques à haute valeur ajoutée .

Près de 429 postes d’emplois dans ce secteur ont été crées durant deux ans (de 2020 à 2022) dont la majorité sont des femmes.

Le projet Pampat, qui se poursuit de janvier 2020 à fin décembre 2024, est actuellement dans sa deuxième phase.Il met l’accent sur le développement des chaines de valeur agro-industrielles, la promotion des labels de qualité liés à l’origine et le marketing territorial afin d’assurer la commercialisation des produits de terroir et la création d’emplois.

Le projet est également axé sur la promotion des projets industriels ou à caractère artisanal de production des dérivés de dattes où la Tunisie compte actuellement 19 entreprises spécialisées dans ce secteur, outre le projet de promotion de la tomate séchée puisque 90% de la production est destinée à l’export, selon Thabet qui a précisé que le secteur compte 24 entreprises en activité en Tunisie.

Ces filières offrent des perspectives prometteuses en termes de création de valeur ajoutée, d’accès aux marchés internationaux et de génération d’emplois dans des zones défavorisées, a ajouté Thabet.

Rappelons que les résultats de la première phase du projet PAMPAT ont permis de valoriser les produits du terroir et agroalimentaires ancestraux ancrés dans leurs régions d’origine en Tunisie et de préparer le 1er inventaire tunisien des produits du terroir, outre la mise en oeuvre de la stratégie Nationale de valorisation des produits du terroir en 2022 dans deux gouvernorats pilote à savoir Kairouan et Nabeul.

Le PAMPAT 2 est financé par le Secrétariat d’Etat à l’Economie de la Confédération Suisse (SECO) et est mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en étroite collaboration avec les Ministères de l’Industrie et de l’Agriculture tunisiens.

Le projet continuera à mettre sous les projecteurs les produits agroalimentaires du terroir tunisiens avec un budget de 4,1 millions de francs suisses.

Written by: Yosra Gaaloul



0%