A la une

Majdi Karbai : La société italienne tente de contourner la décision de rapatriement des déchets

todayaoût 19, 2021

share close

Selon le député (gelé) Majdi Karbai, représentant de la circonscription des tunisiens à l’étranger en Italie pour le parti du Courant démocratique,a fait savoir aujourd’hui, jeudi 19 août 2021, que la société italienne a interjeté appel de la décision rendue par le Conseil d’Etat italien, fin juillet dernier, ayant sommé ladite société à récupérer les 282 conteneurs de déchets ménagers dont l’exportation est interdite par la loi tunisienne et les conventions internationales.

Majdi Karbai a estimé que la société italienne essaie toujours d’esquiver la décision des autorités de la province italienne de Campanie pour ne pas récupérer ses déchets.

Le député du Courant démocratique a appelé le pouvoir judiciaire à se pencher sur cette affaire et assurer le suivi de l’évolution de ce dossier, indiquant qu’un laxisme avait marqué le traitement de cette affaire par l’ancien gouvernement.

Il est à noter que le Tribunal de première instance (TPI) de sousse a fait savoir que le juge d’instruction a clôturé l’enquête relative à cette affaire. Le porte-parole du TPI Sousse, Jaber Ghanmi, a indiqué que le juge d’instruction a adressé une correspondance au chargé de contentieux de l’Etat pour qu’il se charge de cette affaire suite à la clôture de l’enquête.

Et voilà plus d’une année après l’entrée des premières cargaisons de déchets ménagers au port commercial de Sousse. Une affaire qui a fait rage en Tunisie et entraînant une série d’interpellations de 26 personnes impliquées dans ce scandale, 6 sont en état d’arrestation dont l’ancien ministre de l’environnement Mustapha Aroui et le gérant de la société importatrice des déchets italiens, toujours en fuite.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Rebah Khraifi : Le président Saied peut prolonger de 30 jours l’état d’exception

Rebah Khraifi, professeur de droit constitutionnel, a fait savoir que le délai accordé au président de la République, Kais Saied, et à l’état d’exception ne peut pas être déterminé puisqu’il dépend des circonstances ayant justifié la prise de ces mesures exceptionnelles par le chef de l’Etat. En d’autres termes, quand il n’y aura plus de danger imminent menaçant l’intégrité nationale, ces mesures prennent fin dès la cessation de leurs motifs. […]

todayaoût 19, 2021


0%