Actualités

Obésité: La Tunisie au 4ème rang mondial

todaydécembre 28, 2020

share close

L’obésité est une pathologie complexe et multifactorielle. Elle est non seulement un facteur de risque de plusieurs maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et les cancers, mais elle constitue aussi une maladie chronique en elle-même.

L’obésité est considérée comme la première pandémie non infectieuse de l’Histoire. Toutes les analyses des tendances de ces dernières année montrent une augmentation inquiétante du nombre de personnes obèses ou en surpoids dans le monde.

À l’échelle mondiale, le nombre de cas d’obésité a presque triplé depuis 1975. En 2016, plus de 1,9 milliard (39%) d’adultes – personnes de 18 ans et plus – étaient en surpoids. Plus de 650 millions (13%) étaient obèses1

En Tunisie, une étude récente de l’ATERA rapportait une prévalence de 22,3 % de l’obésité dans la population adulte.  Ce chiffre était estimé à 26,9 % par index mundi.

D’après le Pr. Chedlia Fendri, présidente de la société des sciences pharmaceutiques de Tunisie, l’obésité et le surpoids toucheraient près de 50 % des tunisiens ce qui mettrait la Tunisie au 4ème rang mondial.

Entre 1997 et 2005, la prévalence de l’obésité en Tunisie est passée de 7,9 % à 13 % pour les hommes et de 25,9 % à 29,9 % chez les femmes. Une projection de l’évolution de l’obésité, par Pr. Saidi et al. prévoit une prévalence de 27 % chez les hommes et 44 % chez les femmes à l’horizon 20273

L’obésité a un impact direct sur l’espérance de vie puisque cette dernière diminue au fur et à mesure que l’IMC augmente : 80 % de chances d’atteindre 70 ans avec un IMC normal, 60 % si l’IMC est entre 35 et 40 kg/m² et 50 % si l’IMC est entre 40 et 50 kg/m² 4.

En plus de l’impact direct sur l’espérance de vie, l’obésité est associée à plusieurs comorbidités et complications :

  • Mécaniques : apnée du sommeil, arthrose, incontinence urinaire, douleurs chroniques
  • Métaboliques : asthme, stéatose hépatique non alcoolique, infertilité, diabète de type 2, facteurs de risques cardiovasculaires (AVC, dyslipidémie, HTA, maladies coronariennes, embolies pulmonaires, insuffisance cardiaque)
  • Psychiatriques : anxiété, dépression5

Face à ces chiffres alarmants ainsi que l’impact socio-économique de l’obésité, nous devons contribuer ensemble à sensibiliser dès l’enfance pour lutter contre l’obésité et la prendre en charge de façon précoce.

Écrit par: Manel gharbi


Article précédent

Actualités

L’accord budgétaire américain incite à la prise de risque

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3200 tandis que le billet vert s’échange à 2.7250 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2235 avec un plus haut intraday à 1.2250. La monnaie unique a été en hausse ce lundi, profitant d'un vif regain des espoirs de reprise économique après la ratification du plan de relance américain, le lancement de la vaccination en Europe et l'accord […]

todaydécembre 28, 2020


0%