A la une

Ahmed Souab : Kais Saied aurait pu perpétrer un coup d’Etat proprement dit dans d’autres circonstances.

today26 juillet 2021

Arrière-plan
share close

L’ancien juge administratif Ahmed Souab  a affirmé, dans une déclaration accordée à la radio Express Fm, dimanche 25 juillet 2021, que les décisions du président de la République exigent une lecture d’ordre constitutionnel, politique, étant  lié à l’avenir du pays suite à ces décisions, notant qu’elles portent clairement et directement atteinte à la Constitution tunisienne et à l’article 80.

Selon lui, le gel et la suspension  des activités du Parlement, la levée de l’immunité de tous les députés, et la révocation du chef du gouvernement Hichem Méchichi, et la prise en main du pouvoir exécutif, heurtent la Constitution de 2014. 

Le juge Ahmed Souab a indiqué que Kais Saied aurait pu perpétrer un coup d’Etat dans d’autres circonstances. Justement, il a manié l’article 80  pour ne pas perdre une partie de ses partisans qui croient à la démocratie et les alliés de la Tunisie à l’étranger. Et d’ajouter que le fait qu’il s’est arrogé du parquet, il peut désormais émettre des mandats de dépôt en prison et déclencher l’action publique contre n’importe quelle personne.

Écrit par: Islam


Article précédent

الطبوبي

A la une

Noureddine Taboubi : Les institutions de l’Etat sont fragmentées et le système actuel a fait son temps!

“Les institutions de l’Etat sont fragmentées. Même les correspondances administratives confidentielles circulent aujourd'hui sur les réseaux sociaux”, a déploré le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs tunisiens, Nourreddine Taboubi, ce dimanche 25 juillet 2021, lors de la commémoration du 8ième  anniversaire de l’assassinat du martyre Mohamed Brahmi au cimetière Al Jallez. Il a ajouté que le système actuel a fait son temps, en mettant l’accent sur l’importance de l’indépendance […]

today25 juillet 2021


0%