A la une

Allani : Il est quasiment impossible que la nouvelle loi électorale exclue les partis politiques des élections législatives

todayaoût 6, 2022

Arrière-plan
share close

Lors de son intervention dans l’émission Géo-Express, le chercheur et analyste politique, Alaya Alani, a considéré que la nouvelle loi électorale ne va pas marginaliser les partis politiques car ils peuvent participer en présentant leurs candidats aux élections législatives.

Le président Saied ne peut pas changer le paysage politique d’un trait quoique la majorité de partis politiques n’aient pas une forte base populaire, à l’exception de certains partis politiques.

En effet, la question est tranchée : Les partis politiques ne seront pas exclus du paysage politique et des prochaines élections législatives, d’après l’invité de l’émission Goé-Express.

Il a appelé dans ce sens à élaborer le plus rapidement possible la loi électorale pour qu’elle soit consultée par tous les partis politiques avant la date des élections.

L’accent a été également mis sur les changements qui vont toucher les lois relatives aux associations et aux partis politiques, faisant allusion aux craintes exprimées par le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, en rapport avec la possibilité que la nouvelle loi exclut les parties politiques qui ont une coloration religieuse des prochaines élections.

Au sujet de la dernière interview accordée par Rached Ghanouchi à la chaîne de télévision française France 24, Alaya Alani a estimé que Ghannouchi semble déçu après l’isolement politique d’Ennahda et la levée de son immunité politique.

Et d’ajouter que le président d’Ennahdha est en train d’induire l’opinion publique en erreur en prétendant que les tunisiens espèrent susciter la dernière décennie. Selon lui, les années du règne d’Ennahdha touchent à leur fin, considérant qu’il est peu probable que les tunisiens votent encore une fois pour ce parti à cause de son échec cuisant ayant marqué les dix dernières années de la Tunisie.


A lire aussi : Abir Kharbich décroche le prix de la meilleure recherche scientifique féminie au titre de l’année 2022

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Abir Kharbich décroche le prix de la meilleure recherche scientifique féminie au titre de l’année 2022

La chercheuse tunisienne, Abir Kharbich, a décroché, le prix de la meilleure recherche scientifique féminine au titre de l’année 2022 pour son étude “Lien de causalité entre la consommation d’énergies renouvelables et le développement social : données provenant de pays à revenu élevé”. Le ministère de la Femme a accordé un prix d’une valeur de 10 000 dinars selon un arrêt ministériel en date du 5 août 2022. Pour rappel, […]

todayaoût 6, 2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%