A la une

Iyadh Elloumi : La violence est devenue notre pain quotidien à l’ARP

today01/07/2021

Arrière-plan
share close

Le membre de la commission parlementaire des finances, Iyadh Elloumi, a dénoncé, lors de son intervention dans l’émission Expresso, ce jeudi 1 juillet 2021, l’agression subie par Abir Moussi, en  rappelant dans ce contexte que la présidente du PDL a été  aussi l’auteure  de plusieurs agressions verbales dont notamment celles  subies par le député Faycel Derbel et par la ministre de l’enseignement supérieur

“Malheureusement, la violence est  devenue notre pain quotidien à l’ARP”, a-t-il regretté.

S’agissant du projet de loi relatif à l’accord entre le gouvernement et le Fonds qatari pour le développement, il a déclaré qu’il s’agit d’une convention ordinaire et qui ne pose pas, a priori, de problème en considérant que les contestations liées à ladite Convention sont essentiellement de nature politique et ont été soulevées par les blocs parlementaires hostiles à toute sorte de coopération avec Qatar.

L’invité de l’émission Expresso a souligné que plusieurs bailleurs de fonds étrangers ne sont plus satisfaits vu la lenteur et la complication des procédures administratives en notant que leurs investissements demeurent pour la plupart du temps inexploités en Tunisie.

Il a signalé que l’incitation à la haine et de trahison est aussi une forme de violence, en faisant allusion aux 122 députés qui ont voté pour ce projet de loi, et qui étaient taxés  de trahison par les partis de l’opposition.

En réponse aux déclarations du député Hatem Mliki relatives à la suspension temporaire des travaux de l’ARP, Iyadh Elloumi a indiqué que cette proposition est inopportune en l’appelant à présenter sa démission au Parlement s’il n’est pas satisfait ou convaincu par le rôle joué par l’ARP et de ses engagements.

L’invité de l’émission Expresso a déclaré qu’il n’y ait plus lieu de faire marche arrière et qu’il faut aller de l’avant, et ce en dépit de toutes les conjonctures faisant obstacle à la transition démocratique.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

Communiqués

Le marché de toute l’Afrique subsaharienne en point de mire

Mandaté par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et mis en œuvre par la GIZ Tunisie, en partenariat avec le ministère du Commerce et du Développement des exportations et le Centre de promotion des exportations (CEPEX), le projet PEMA « Promotion des activités d’exportation vers de nouveaux marchés de l’Afrique subsaharienne », vient de s'achever dans sa première phase qui a été menée de […]

today30/06/2021


0%