A la une

Mabrouk Korchid démissionne du bureau de l’ARP

today01/07/2021

share close

Le député Mabrouk Korchid a annoncé, aujourd’hui jeudi 1 juillet 2021, sa démission du bureau du Parlement en soulignant qu’il y pensait depuis longtemps et qu’il a décidé de démissionner aujourd’hui suite à l’approbation de  l’accord entre le gouvernement et le Fonds qatari de développement relatif à l’ouverture d’un bureau du Fonds en Tunisie.

Lors de son passage dans l’émission Le Grand Express, le député Mabrouk Korchid a indiqué que le bureau du Parlement n’est plus apte à jouer son rôle et qu’il est actuellement “périmé”.

L’approbation de cet accord constitue, d’après ses dires, un dépassement flagrant de la loi en signalant que certains députés se sont vainement opposés à cet accord.

En effet, cette convention accorde beaucoup de privilèges fiscaux au Fonds qatari, en notant que ce Fonds pourrait investir en Tunisie à condition qu’il respecte la souveraineté de l’Etat.

Il a mis l’accent lors de son intervention dans l’émission Le Grand Express sur l’attitude indifférente du bureau du Parlement face aux voies qui se sont élevées pour protester l’approbation de cet accord. Mabrouk Korchid a souligné que le vote de ce projet de loi a été effectué sans qu’il soit au préalable discuté par l’ARP.

A cet effet, il a exprimé son étonnement concernant l’approbation de pareille convention d’autant plus que la conjoncture sanitaire a imposé le recours au mécanisme du vote à distance.

D’ailleurs, les voies des opposants sont tombées dans une oreille sourde ce qui l’a amené à présenter sa démission suite à ces dépassements et ces abus.

Mabrouk Korchid a affirmé que sa démission n’est qu’un message pour le bureau de Parlement, en réitérant son appel à Rached Ghannouchi pour qu’il démissionne pour sa part, afin d’épargner à la Tunisie de nouveaux cycles de misère et de malheur.

Écrit par: Islam


Article précédent

عياض اللومي

A la une

Iyadh Elloumi : La violence est devenue notre pain quotidien à l’ARP

Le membre de la commission parlementaire des finances, Iyadh Elloumi, a dénoncé, lors de son intervention dans l’émission Expresso, ce jeudi 1 juillet 2021, l’agression subie par Abir Moussi, en  rappelant dans ce contexte que la présidente du PDL a été  aussi l'auteure  de plusieurs agressions verbales dont notamment celles  subies par le député Faycel Derbel et par la ministre de l’enseignement supérieur “Malheureusement, la violence est  devenue notre pain […]

today01/07/2021


0%