Actualités

Marouan Abassi : La sortie de la crise actuelle est tributaire de la stabilité politique

today31 mai 2021

Arrière-plan
share close

Le gouverneur de la Banque centrale tunisienne Marouan Abassi, auditionné ce lundi 31 mai 2021 par la Commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et du contrôle de gestion des deniers publics, a indiqué que la BCT ne doit pas être impliquée dans les frictions  entre les dirigeants politiques, en déniant sa prétendue connivence avec tel ou tel parti politique. 

Il a admis  la gravité de la situation financière actuelle. Il reste que, cela n’empêche que les ébauches de solutions existent et passent notamment par la négociation  d’un programme de  réformes avec le Fonds monétaire international (FMI), pour gagner  de nouveau la confiance des bailleurs de fonds étrangers et des agences de notation.

Il a, par ailleurs, évoqué l’importance de la mise en place d’un programme spécifique pour l’incitation à l’investissement  et  à la restructuration, à côté d’un autre programme pour le financement du budget dans les deux semaines à venir.

En outre,  il a souligné que la dégradation du pouvoir d’achat est  à l’ordre du jour en faisant appel à une trêve économique, financière et sociale afin de réinstaurer l’équilibre budgétaire et de trouver des solutions à la crise des finances publiques.

D’après le gouverneur de la BCT, “le secteur bancaire a été épargné par les effets corrosifs de la crise économique actuelle”. 

Il a estimé que la Tunisie pourrait, en dépit de la conjoncture économique actuelle, sortir de la crise du moment où les relations préférentielles qu’elle entretient avec l’Algérie et la Libye favorisent le plan de sauvetage de l’économie tunisienne. Dans le même contexte, Marouan Abassi a déclaré que la levée progressive des restrictions relatives à la circulation des personnes et des marchandises au niveau des frontières terrestres avec la Libye profitera aux PME tunisiennes.  

Il a rappelé lors de cette séance d’audition que l’accélération du rythme de vaccination est indispensable pour la reprise économique, en affirmant que les agences de notation n’auraient pas dû abaisser la note des pays au cours de cette conjoncture exceptionnelle marquée par la propagation du Covid-19.

Le gouverneur de la BCT a réaffirmé devant la Commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et du contrôle de gestion des deniers publics, ce lundi 31 mai 2021, que la situation est encore alarmante et que les mois prochains seront assez durs pour l’économie nationale. 

Et pour finir sur une note positive, il a indiqué qu’il serait possible de voir le bout du tunnel..une fois la crise politique dépassée..

« La sortie de la crise actuelle est tributaire de la stabilité politique », a déclaré le gouverneur de la BCT.

Écrit par: Islam


Article précédent

عمادة المهندسين

Actualités

L’OIT : Le gouvernement doit assumer les répercussions de la prolongation de la grève des ingénieurs du secteur public

Dans le cadre du mouvement lancé par l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT)  pour dénoncer le non-respect du gouvernement de ses engagements, le conseil national extraordinaire de l'OIT  a annoncé, dimanche 30 mai 2021, la poursuite de la grève non présentielle des ingénieurs des établissements publics observée depuis le 5 avril 2021. Il faut noter que les ingénieurs du secteur public sont encore en grève pour revendiquer le respect de leurs […]

today31 mai 2021


0%