A la une

Marouan Abassi : C’est la dernière chance de la Tunisie!

todayjuillet 9, 2021

Arrière-plan
share close

Le gouverneur de la BCT, Marouan Abassi, a déclaré ce vendredi 9 juillet 2021, au micro de la radio Express Fm, que le cas de la Tunisie diffère du Liban, et que l’Etat tunisien aurait dû procéder à des réformes substantielles et structurelles depuis Aout dernier.

Il s’est demandé, lors de son intervention dans l’émission Expresso, sur la pertinence d’un dialogue avec un gouvernement ayant, 10 fois, changé les ministres des finances depuis 2011.

“C’est la dernière chance de la Tunisie pour s’en sortir”, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter qu’il est indispensable de mettre en place un plan de sauvetage de l’économie qui sera exécutable et concrétisable tout en veillant sur le respect des priorités. 

La levée des subventions demeure l’une des questions polémiques et frustrantes, selon le gouverneur de la BCT, dans la mesure où elle doit être précédée de certains préparatifs et exige un certain nombre de procédures.

Et de considérer qu’il n’est pas envisageable d’imprimer des billets de banque en vue de financer le déficit budgétaire, signalant que la rupture entre les différents responsables a engendré  une discordance au niveau des décisions. “Une trêve politique et sociale s’impose pour que la vision soit plus claire”, a-t-il dit.

Il est à noter que l’invité de l’émission Expresso a qualifié la dégradation de la note souveraine de la Tunisie de B à B- avec des perspectives négatives de prévue, rappelant qu’il a mis en garde à maintes reprises lors de son audition par l’ARP, contre cette baisse induite par l’instabilité politique, le manque de visibilité et le blocage des réformes préconisées par le Fonds monétaire international.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Ahmed Karam : Il faut permettre aux tunisiens d’ouvrir des comptes en devises

Le membre du bureau exécutif de l’IACE, Ahmed Karam, a mis l’accent sur la nécessité de procéder à la restructuration des entreprises publiques et à une réforme fiscale pour sauver l’économie du pays. Il a révélé, lors de son passage dans l’émission Expresso, ce vendredi 9 juillet 2021, que la BCT n’est plus à même de combler le déficit budgétaire sachant que le financement de l’Etat a atteint 20.9% du […]

todayjuillet 9, 2021


0%