A la une

Mustapha Ben Ahmed : Il est des députés intègres et honnêtes et les corrompus doivent être poursuivis

todayaoût 26, 2021

Arrière-plan
share close

Le dirigeant au sein du Mouvement Tahya Tounes,  Mustapha Ben Ahmed, a dit aujourd’hui, jeudi 26 août 2021, lors de sa présence dans l’émission Expresso, que la reprise des activités du Parlement actuel est quasiment impossible, notant qu’une campagne de dénigrement et de diffamation a été conduite contre l’Assemblée des représentants du peuple, ce qui a assombri son image aux yeux du peuple tunisien.

Il a critiqué, par ailleurs, le dernier discours du président de la République, Kais Saied, puisqu’il a tendance à taxer tous les députés de corruption et à généraliser les dépassements, soulignant que le Pôle judiciaire économique et financier n’a cité que 30 députés suspects, sans pour autant déterminer et dévoiler l’envergure des affaires pour lesquelles ils seront poursuivis. Ces affaires s’ajoutent aux demandes de levée de l’immunité de certains députés.

Mustapha Ben Ahmed, a aussi révélé que de nombreux députés ont mené des combats au sein du Parlement pour s’opposer aux missions diplomatiques qu’il qualifie de “parallèles” présidées la présidence du Parlement.

L’invité du programme Expresso a mis l’accent sur la nécessité de relativiser un peu, en évoquant les dépassements commis par les députés, dans la mesure où le Parlement n’est que le miroir de la société tunisienne.

Sur un autre plan, il a exprimé son inquiétude concernant la scène politique tunisienne, une scène politique “pourrie” pour reprendre ses termes. Pire encore, ceux qui appellent à la violence sont paradoxalement “populaires”, alors que les députés honnêtes et intègres paient le prix de la violence et de l’intransigeance de ces derniers. Et de poursuivre que le Parlement s’est transformé en un théâtre de guerre et de querelles politiques, ce qui a fortement touché la crédibilité de l’institution parlementaire, une pierre angulaire pour l’instauration d’un régime démocratique.

“Nous n’étions pas des mendiants. Nous avons œuvré pour le bien de  l’Etat et du peuple tunisien avec honneur et dignité. Les députés corrompus vont assumer leur responsabilité et seront poursuivis. Il faut tout de même relativiser les choses et tenter de ne pas accuser arbitrairement les gens”, a-t-il espéré.

Écrit par: Islam


Article précédent

نبيل حجي

A la une

Nabil Hajji : A défaut d’une vision claire après les vacances parlementaires, je vais présenter ma démission

“Je pense que le Parlement découlant des élections législatives de 2019 ne reprendra plus ses activités. Evidemment, nous sommes désormais des anciens députés”. C’est qu’a estimé le député gelé et le dirigeant au sein du Courant démocratique, Nabil Hajji, lors de sa présence aujourd’hui, mercredi 25 août 2021, dans l’émission 18/20. Il a indiqué qu’il était souvent présent dans les commissions générales et spéciales du Parlement, rappelant que selon la […]

todayaoût 25, 2021


0%