A la une

Noomen El Euch : Hichem Méchichi est au dessus de la loi grâce au soutien du mouvement Ennahdha

todayjuillet 8, 2021

Arrière-plan
share close

Noomen El Euch, président du Bloc Démocrate, a indiqué ce jeudi 8 juillet 2021, lors de sa présence dans l’émission Le Grand Express, la situation épidémiologique en Tunisie a atteint un seuil alarmant, notant que le chef du gouvernement esquive le Parlement depuis des mois, refuse de paraître devant l’ARP et de réagir avec les députés. L’attitude de Hichem Méchichi est, selon l’invité de l’émission Le Grand Express, l’un des fondements de la décision du boycottage du Parlement par le Bloc Démocrate.

Rappelons que le président du bloc démocrate a annoncé, hier mercredi 7 juillet 2021, que son bloc parlementaire a décidé de boycotter les plénière de l’ARP, les commissions parlementaires, ainsi que les travaux du bureau du Parlement. Ainsi, les députés du bloc démocrate ne seront plus concernés par les ententes avec les partis politiques qui « ont malmené le Parlement tunisien».

Noomen El Euch a précisé, à cet effet, qu’il n’est plus envisageable de trouver un terrain d’entente avec ces partis dans un climat marqué par la hausse du taux de violence au sein du Parlement, et face au silence suspect des présidents des plénières.

Et d’ajouter que le chef du gouvernement est désormais au dessus de la loi grâce à sa ceinture politique et surtout au soutien du mouvement Ennahdha.

Evoquant la loi de relance économique, Noomen El Euch a souligné que cette cette loi profite à certaines parties et comporte des dispositions catastrophiques, notant que Samira Chaouachi, préside souvent les séances relatives à l’approbation des projets de lois qui heurtent de plein fouet la Constitution.

“Il est clair que la vice-présidente de l’ARP est chargée d’accomplir cette mission au profit de certains blocs parlementaires”, a-t-il signalé.

Le président du Bloc démocrate a déclaré que certaines personnes en Tunisie ont des comptes bancaires en devises. D’ailleurs, le Bloc démocrate ne peut pas pour l’instant recourir à la justice vu la complication de ces affaires.

Dans un autre contexte, interrogé sur les déclarations de la présidente du PDL, Noomen El Euch a refusé tout commentaire en affirmant que “ Nous ne sommes pas censés répondre à ses accusations”, ajoutant que Abir Moussi est en train de faire de la politique en impliquant le Bloc démocrate.

Il est à rappeler que la présidente du PDL a critiqué, hier mercredi 7 juillet 2021, en dénonçant le mutisme de Samia Abbou lors de son agression et de la violence subie par les députés de son bloc parlementaire.

 

Écrit par: Islam


Article précédent

Communiqués

Instances indépendantes et Décentralisation : vers plus de transparence

Les débats autour du processus décentralisé se poursuivent dans le cadre de la consultation nationale sur la décentralisation. Le huitième atelier – et dernier avant la pause estivale - s’est déroulé mercredi 7 juillet 2021 en présence du ministre des Affaires locales et de l’Environnement par intérim, M.Kamel Doukh. Après les élus locaux, les fonctionnaires des ministères, les partenaires sociaux ou encore la société civile, c’est cette fois les représentants […]

todayjuillet 8, 2021


0%