A la une

Walid Ben Salah : 2023 sera l’année des glissements dangereux

today12/01/2023 2

Arrière-plan
share close

Le président de l’Ordre des experts comptables de Tunisie, Walid Ben Salah, a affirmé, jeudi 12 janvier 2023, que la loi de finances 2023 va impacter les entreprises et le pouvoir d’achat des citoyens. Il a qualifié le budget de l’Etat d’énorme puisqu’il représente 43,5% du produit intérieur brut, selon ses dires.

Walid Ben Salah a souligné que les dépenses de l’Etat représentent un poids pour l’économie nationale puisque 86% de celles-ci sont destinés à la gestion et à la consommation. Il a également expliqué que l’allégement du budget de la compensation aura un impact sur un nombre de produits.

 

Le président de l’OECT a ajouté que la loi de finances 2023 ne comportait aucune mesure pour créer de l’investissement et pour pousser la croissance précisant que le budget de 2023 reste tributaire de l’obtention d’un accord avec les Fonds monétaire international.

Walid Ben Salah a également déclaré que 2023 serait l’année des glissements dangereux pour le pays appelant à la nécessité de commencer la réforme profonde et globale des finances publiques et pour réaliser l’équité fiscale. Il faut concrétiser la valeur travail et l’OECT est une force de proposition, a-t-il affirmé.

Écrit par: Yosra Gaaloul


Article précédent

A la une

Sihem Nemsia : Nous n’avons pas d’autre pays que la Tunisie

La ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemsia, a déclaré, jeudi 12 janvier 2023, que la Tunisie a besoin de tout le monde et attend de nous la conjugaison des efforts pour dépasser cette situation difficile au service de l’avenir de notre pays, ajoutant que nous n’avons pas d’autre pays que la Tunisie. Namsia a ajouté que le gouvernement de Najla Bouden a débuté sa mission dans un contexte national difficile […]

today12/01/2023 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%