A la une

Aslen Ben Rjab : Les mesures restrictives de liberté imposées à certains hommes d’affaires ont altéré le climat d’investissement

todayseptembre 14, 2021

Arrière-plan
share close

Aslen Ben Rjab, membre du bureau exécutif de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), a assuré aujourd’hui, mardi 14 septembre 2021, lors de son passage dans l’émission Le Grand Express, que la CONECT a valorisé les efforts déployés pour lutter contre la spéculation, la monopolisation, ainsi que toutes les autres formes de corruption.

Il a exprimé son inquiétude quant à l’impact de ce processus transitionnel sur les opérateurs économiques vu les mesures restrictives de liberté. En effet, le traitement de ces opérateurs par l’Etat sera de nature à aggraver la crise de confiance et démotiver les jeunes investisseurs.

L’invité de l’émission Expresso a souligné que la corruption n’a épargné aucun secteur, insistant sur la nécessité de mettre en place une approche participative pour lutter contre la corruption dans le cadre du respect de la loi et de l’Etat.

Il a rappelé que la CONECT a été l’unique organisation qui a défendu les hommes d’affaires patriotes sur les plateaux suite à la publication de la liste fuitée des 460 hommes d’affaires, évoquée par le président de la République Kais Saied.

La CONECT appelle, selon Ben Rjab, à la préparation de la loi de finances complémentaire de 2021 et la loi de finances 2022, le plus tôt possible vu l’impact de ce retard sur les investisseurs tunisiens et étrangers.

Ben Rjab a appelé également à mettre en place un nouveau contrat économique afin de revoir le rôle de l’Etat dans la vie économique, un contrat qui prend en considération la liberté d’initiative et le principe de l’égalité des chances.

Écrit par: Islam


Article précédent

A la une

Anis Wahabi : Les dépenses d’investissement ont baissé de 39% en 2021 par rapport à l’année dernière

“Une baisse de 39% des dépenses d’investissement a été enregistrée en 2021, par rapport à l’année dernière”, a affirmé l’expert comptable, Anis Wahabi, lors de sa présence aujourd’hui, mardi 14 septembre 2021, dans l’émission Expresso.  Il a ajouté que l’intervention publique, estimée à 3591 millions de dinars a augmenté de 15.8% en 2021,  ce qui met de la pression sur le budget de l’Etat. S’agissant des recettes fiscales, elles ont, […]

todayseptembre 14, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%