A la une

Tunisie – Houssin Rhili : Les chiffres officiels sont erronés et la moitié des tunisiens sont pauvres

today12 novembre 2021 1

Arrière-plan
share close

L’expert en développement, Houssin Rhili, s’est exprimé aujourd’hui, le 12 novembre 2021, sur l’augmentation du taux de pauvreté, mettant l’accent sur l’absence de statistiques ou d’indicateurs permettant de déterminer ce taux.

Lors de son passage dans l’émission Ecomag, Rhili a affirmé que l’Institut national de statistiques ne se réfère pas aux indicateurs internationaux, selon le rapport de la Cour des comptes de l’année 2019, ajoutant que les chiffres déclarés par les autorités officielles sont erronées.

L’invité d’Ecomag a considéré que la pauvreté relative qui s’établit par comparaison avec le niveau de vie moyen du pays dans lequel il se trouve, pourrait aussi augmenter, rappelant que la pauvreté absolue renvoie à la situation des personnes qui ne disposent pas de la quantité minimale de biens et services permettant une vie normale. 

En Tunisie, le taux de pauvreté a atteint 19%. Des chiffres erronés, selon Rhili, puisque la moitié du peuple tunisien sont pauvres.  Il a expliqué, dans ce sens, que ce taux de pauvreté varie selon les régions, sachant que la délégation Hassi Al Farid relevant du gouvernorat de Kasserine est en tête de liste des délégations les plus pauvres en Tunisie. 

Ce phénomène est, d’après ses dires, généralisé. En effet, il est des régions du Sahel qui sont assez pauvres. Déjà, le taux de pauvreté a atteint 36% dans le gouvernorat de Mahdia.

De surcroît, la pauvreté ne concerne pas seulement les pays pauvres. Par exemple, les Etats Unis comptent plus de 30 millions de pauvres, qui représentent 15% du peuple américain, selon le rapport de la Banque Mondiale de 2019.

Et de poursuivre que le peuple tunisien dépense et consomme depuis 10 ans sans produire. Au sujet de la lutte contre la pauvreté, Rhili a fait savoir que les partis au pouvoir en Tunisie n’avaient pas intérêt à lutter contre ce fléau, pour qu’il instrumentalise cette tranche de la société dans le cadre de leur stratégie électorale.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Tunisie – Le ministère de la justice oeuvre à impliquer les magistrats dans la réforme du système judiciaire

La ministre de la justice, Leila Jaffel, a indiqué, ce vendredi 12 novembre 2021, lors de sa rencontre avec une délégation de l'Association des magistrats, que le ministère oeuvre pour la consécration des mécanismes de travail participatif dans l’exécution des différents projets et l’examen des questions touchant le système de la justice. Elle a rappelé que le ministère a réagi positivement avec les propositions visant à promouvoir et à améliorer […]

today12 novembre 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%