A la une

Ministère du commerce : Actuellement, la libération des prix du fer ne se pose pas

todaydécembre 7, 2021

Arrière-plan
share close

Nawel Khaldi, Directrice des prix et de la concurrence au ministère du commerce, a dit aujourd’hui, le 7 décembre 2021, lors de son passage dans l’émission Ecomag, que le fer est une matière stratégique dont les prix sont réglementés par l’Etat, à l’instar de plusieurs matériaux, évoquant la pénurie de cette matière en raison de l’augmentation des prix sur le marché international.

Khaldi a ajouté que le ministère du commerce est intervenu pour augmenter de 14% les prix du fer à la lumière de la hausse enregistrée des prix de ce matériau dans le monde pour éviter d’éventuelles perturbations au niveau de l’approvisionnement de cette matière pour la réalisation des projets de l’Etat et des travaux publics.

Elle a également mis l’accent sur le rôle joué par les équipes de contrôle du ministère du commerce dans le cadre de la lutte contre le monopole et la spéculation, ajoutant que la question de la libération des prix ne se pose pas aujourd’hui à défaut de ce matériau et vu l’incapacité des producteurs locaux de couvrir les besoins nationaux. “Le ministère du commerce n’ira pas dans le sens de la libération des prix, quoique  que cela ait été tant souhaité par les professionnels du secteur”, a-t-elle spécifié.

Et d’ajouter que la marge bénéficiaire est fixée à 60 dinars/tonne pour la vente en détail et à 100 dinars/tonne pour la vente en gros, sachant que ces marges sont indiquées par le rapport publié par le ministère du commerce.

L’invitée de l’émission Ecomag qu’on ne peut faire face à la hausse excessive des prix du fer que par le renforcement du contrôle, notant que près de 1200 dépassements ont été constatés en 2021 dans le secteur du bâtiment.

Écrit par: Islam Sassi


Article précédent

A la une

Iyadh Elloumi : L’Etat tunisien brille par son absence et le président Saied a bloqué la vie politique en Tunisie

“Aujourd’hui, l’Etat tunisien brille par son absence”, a déclaré le député au sein du Parlement gelé, Iyadh Elloumi, ce lundi 7 décembre 2021, considérant que la loi de finances est le rendez-vous annuel le plus important qui permet d’évaluer la performance du gouvernement. Selon lui, plusieurs gouvernements ont démissionné en raison de leur échec à faire passer la loi de finances. Selon l’invité de l’émission Hdith Esse3a, on est passé […]

todaydécembre 7, 2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%